Recherche  

Zone privée

Authentification

LES ELEVES DE 5è A L'EXPOSITION LUMINOPOLIS DE CAP SCIENCES A BORDEAUX

Pour appréhender les multiples aspects de la lumière, se questionner sur l'importance de la lumière dans nos sociétés dans une approche à la fois scientifique et artistique, tous les élèves de cinquième ont découvert l'exposition Luminopolis à Cap sciences Bordeaux en décembre 2017 ou en juin 2018 selon les classes.

Lors de cette exposition, les élèves en équipe ont eu à résoudre des énigmes sans consigne. La démarche qui mène à la solution de chaque énigme passe par le questionnement et la collaboration ainsi que par une méthode d’essai-erreur. Dans cette exposition, des panneaux jalonnent le parcours, explicitant les concepts scientifiques et servent de support à la résolution des énigmes.

Les animateurs de Cap sciences ont accompagné les élèves, apporté de l'aide en cas d'obstacles et fourni des explications.

Les élèves ont été félicités par l'équipe de Cap sciences pour leur investissement et leur comportement.

Une visite très appréciée: des élèves ont découvert ce lieu culturel et comptent bien aller voir les futures expositions!

Cap sciences a offert des billets gratuits pour une seconde visite de l'exposition Luminopolis. Une belle initiative, et  les élèves sont nombreux à vouloir y retourner.

Remerciements au Conseil départemental de la Gironde qui a aidé au financement de ce projet, aux parents des élèves qui ont collaboré pour le transport ainsi qu'à la commune de Ste Eulalie.

Pour voir les élèves en situation, cliquez sur https://padlet.com/vjably/yd0t6jjrjr3e

Concours Citoyenneté Européenne: la remise des prix!

Vendredi 1 juin 2018, les élèves de 3eA se sont rendus à l'université Montaigne-Montesquieu pour la remise des prix du Concours Citoyenneté Européenne. Ils ont pu retrouver Andrula Mickaël, l'auteure venue à notre rencontre en février dernier, ainsi que les 14 autres collèges du département ayant participé à ce concours. Ce sont plus des 500 collégiens qui étaient réunis pour ce moment festif. 

Cette année, le travail de nos élèves a été couronné de succès. La classe s'est vue attribuée un prix collectif pour l'ensemble des textes rédigés. Grâce à leur investissement, les élèves ont gagné un chèque de 600 euros pour enrichir le CDI, ce qui permettra de proposer de nouvelles lectures à l'ensemble des élèves. 

Par ailleurs, un prix individuel a été décerné par le Conseil Départemental de Gironde à Charlotte Chavier ainsi qu'à Lisa Dubuc. Toutes deux auront la chance de partir à Bruxelles du 6 au 8 juin avec huit autres lauréats du concours, issus de différents collèges du département. Elles pourront découvrir la ville de Bruxelles mais surtout le Parlement Européen, où elles seront accueillies par un député européen. 

Nous leur souhaitons un excellent voyage et félicitons l'ensemble des élèves de la classe pour cette belle réussite! 

 

Les textes primés

Texte de Charlotte Chavier, 3eA

         Saut de biche parfaitement réalisé, jambe correctement tendue. C'est vers une partie du praticable qu'elle attire tous les regards. Malgré ses défauts physiques qui sont remarqués, les mouvements sont gracieux et un certain talent est présent. Sa démarche est impressionnante, son justaucorps ne révèle pas de forme apparente. Il est possible que cette jeune personne ne soit pas encore développée du fait de son âge.

            Le rythme mené par son équipe s'arrête. Les mouvements ralentissent, le volume musical diminue. J'ai l'impression qu'un immense suspense s'installe. C'est à ce moment-là que le cerceau est projeté en hauteur puis traversé par un deuxième pendant qu'une roulade est effectuée par l'équipe entière. Les cerceaux sont rattrapés, la difficulté est maîtrisée ! L'équipe s'améliore et remonte dans le classement. Tous les chignons sont dressés sur le dessus des têtes et entourés d'un élastique assorti au justaucorps. Encore une fois, c'est elle et seulement elle qui ne l'a pas. Afin d'être juste, je dois la noter sans pitié. Chacun fait rouler son cerceau sur le dos, tout en restant synchronisé.

            Sa personnalité me tracasse. Après un long instant, je distingue que son justaucorps est le seul qui ne possède pas de manche. Il est rentré dans son short qui est d'une couleur adaptée à sa peau. Est-ce pour montrer l'élément moteur ou principal du groupe ? Pourquoi pas ? Une telle personnalité commence vraiment à me perturber. D'ailleurs, c'est malheureux mais je ne suis pas la seule. C'est celle à qui on porte le plus d'attention. Je ne saurais dire si c'est grâce à son talent ou à cause de son physique décalé.

            Les résultats arrivent et son équipe est très vite appelée deuxième au classement. Ils sont heureux. Il reste à savoir quelles équipes sont qualifiées. Les oreilles grandes ouvertes, on leur annonce leur départ aux championnats de France suivi de chacun des membres de l'équipe :

Léa Hétamps

Chloé Tampied

Lola Levalle

et ... Timoté Gardaux.

Il assume et se fond, lui, le seul garçon, parmi ces dizaines de filles.

Texte de Dubuc Lisa 3°A       Le sexisme 

         Elena venait d'obtenir un rendez-vous pour un entretien d'embauche pour devenir chauffeur routier. Elle entra dans le bâtiment : la porte s'ouvrit en un grincement insupportable, des statuettes de camions trônaient au centre de la pièce.

-Veuillez partir s'il vous plaît, votre mari n'a qu'à venir lui-même s’il veut obtenir cet emploi ! tonna le gérant.

Elle ignora sa remarque en touchant du bout de ses doigts la petite statuette d'un camion rouge.

-Je suis là pour l'entretien, répliqua-t-elle.

-C'est pas ici pour être esthéticienne ! dit-il d'un ton moqueur.

-Vous n'avez pas lu mon C.V ? Il y était inscrit que j'étais une femme, riposta-t-elle.

-Une femme ne peut pas devenir chauffeur routier ! assura-t-il en fronçant les sourcils.

-Très bien, vous voulez parier ? répliqua-t-elle.

Il lui proposa de conduire du bétail à une ferme située non loin de là. La route par laquelle elle devait passer était très dangereuse : route en mauvais état, chaussée glissante à cause de la pluie, arbres qui menaçaient de s'effondrer sur celle-ci...

            Elle accepta, bien consciente des risques encourus, mais elle ne pouvait pas abandonner son rêve de conduire un jour un camion. Elle ressassa le passé : son père était lui aussi chauffeur routier, il parcourait l'Europe avec son fidèle camion rouge : il avait sillonné les paysages montagneux de l'Espagne, avait vu les gondoles à Venise, était passé près de la Tour Eiffel à Paris, à côté des vignobles de Bordeaux...

Peu après, il mourut et c'est à ce moment là qu'elle décida de poursuivre son rêve : conduire le célèbre camion noir LX65. Elle savait que les autres la verraient d'un œil mauvais et comptait faire changer les mentalités.

            Puis, le gérant lui fit signe de le suivre. Il l'amena dans le garage du magasin : il était immense, des camions étaient parfaitement alignés, ils étaient sublimes. A quelques pas de la porte, se trouvait le légendaire camion LX65 ! Elena s'approcha du camion des étoiles pleins les yeux.

-C'est vraiment lui ? demanda-t-elle en sautillant sur place.

-En chair et en os ! répondit-il fier de lui.

-Je peux le conduire ? demanda-t-elle pleine d'espoir.

-Non, le vôtre est juste à côté ! dit-il en ricanant.

Un camion blanc était là : poussiéreux, rouillé...

-Très bien...

            Elle partit donc avec le bétail à l'arrière du vieux camion. La route était inondée, elle fit attention à ne pas glisser en slalomant entre les grosses pierres au milieu de la route. Il n'y avait pas un chat là-bas, cette route était réputée pour être très dangereuse donc personne n'osait s'y aventurer. Elle arriva à bon port et reçut une grosse somme d'argent. Elle revint au magasin pour ramener le camion. En la voyant arriver, le gérant baissa la tête en faisant mine de ne pas l'avoir vue. Elle s'approcha de lui et il leva enfin la tête.

-Je suis désolé... dit-il d'une voix gênée.

-De quoi exactement ? demanda-t-elle surprise.

-Quand j'ai fait des recherches sur la route que vous avez emprunté, je m'en suis voulu de vous avoir fait parier une chose pareille.

-Vous n'avez pas à vous reprocher ça, c'est moi qui ai eu l'idée ! dit-elle en posant ses mains sur les épaules du gérant.

-Je me suis aussi rendu compte que j'avais été trop loin dans mes propos tout à l'heure... dit le gérant.

-J'accepte vos excuses, vous deviez avoir de bonnes raisons.

Il hocha la tête et lui révéla que sa femme était elle aussi chauffeur routier et, à sa mort, il avait développé une haine envers les femmes qui voulaient faire ce métier.

- Pour vous remercier et pour me faire pardonner, j'accepte de vous prendre comme employée et de vous laisser conduire le camion LX65 qui semble vous tenir à cœur. C'était l'ancien camion de ma femme mais il ne me sert maintenant plus à rien, dit-il en lui tendant les clés.

Elle sauta de joie en le remerciant et décida qu'elle fera le tour de l’Europe avec son camion légendaire.

Le journal des collégiens de mai 2018 est en ligne!

SORTIE A PLASSAC

La villa de Plassac est une réalisation gallo-romaine datant des premières décennies de notre ère. Grande de plus de 6000m2, elle a été réaménagée sur une durée de 5 siècles avant de disparaître, ses pierres étant utilisées au fil de l'histoire pour d'autres constructions. Redécouverte au milieu du 20ème siècle, elle témoigne aujourd'hui de la vie des hommes durant l'Antiquité. Les professeurs d'histoire-géographie-EMC, Mme Pigeon et M. Grimal, ainsi que Mme Reynaud, professeur documentaliste, ont proposé cette année un projet autour de cette villa et, le 17 mai 2018, les élèves de 6èmeA ont bénéficié d'une journée exceptionnelle sur le site. Après une visite des vestiges, ils ont profité d'ateliers leur permettant de reproduire quelques techniques artistiques de l'époque: mosaïque et peinture. Ils sont d'ailleurs repartis, ravis, avec leurs réalisations!

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur la villa, en particulier une visite virtuelle de celle-ci au 2ème siècle, sur le site : 

http://plassac.gironde.fr/pagesEditos.asp?IDPAGE=82

La visite donnera également lieu à une exposition, visible au CDI en toute fin d'année scolaire.

SORTIE AUX EYSIES


Mardi 15 mai 2018, les quelques nuages présents dans le ciel n'ont pas suffi à décourager les élèves du dispositif ULIS, en route pour les Grottes de la Cazette, aux Eysies (24). Entourés de l'équipe qui les a accompagnés tout au long de l'année (Mme.Rymland, M. Meddane, enseignant spécialisé du centre Peyrelongue, Magali, Valérie et Annick les assistantes vie scolaire), ils se sont lancés sur les traces que les hommes préhistoriques ont laissé en Dordogne. Ils ont aussi pu profiter d'ateliers les replongeant dans la vie des habitants des grottes, il y a 12000 ans : allumage du feu, lancer de sagaie avec propulseur, taille du silex et peinture sur roche. Cette visite venait récompenser les élèves pour le travail poursuivi au long de l'année scolaire sur le thème de la vie des hommes durant la Préhistoire et dans l'Histoire. Elle a également permis de comprendre l'aménagement des grottes réalisé durant le Moyen Age et l'organisation d'une ferme troglodyte aux 19ème et 20ème siècles.

L'art de l'enluminure au collège.

Dans le cadre d'un projet mené avec les Archives départementales de Gironde, les élèves de 5eB et 5eD ont rédigé un texte médiéval qu'ils devaient enluminer, comme c'était le cas des manuscrits du Moyen-Age. Pour les aider dans cette tâche, deux journées d'activités ont été organisées. Une première qui a eu lieu en février et qui a donné l'occasion aux élèves de découvrir Bordeaux et son histoire médiévale. Ils ont également pu découvrir le site des Archives départementales et la façon dont les documents anciens sont conservés. Cela a également donné lieu à un premier atelier d'enluminure qui a permis aux élèves de débuter la lettrine illustrant leur texte. 

Vendredi 4 mai 2018, Mme Stewart, la calligraphe, s'est déplacée au collège avec Mme Guilhem, médiatrice culturelle des archives départementales, pour terminer le travail de calligraphie et d'enluminure mené avec les élèves. Ce travail sera ensuite achevé avec Mme Marais, professeure d'arts plastiques, avant d'être exposé au CDI.

LIS TES RATURES...

Avec le Printemps, est arrivé le temps des dernières rencontres « Lis tes ratures » de cette année scolaire 2017-2018. Une fin de cycle en fanfare puisque nous avons reçu au collège, le 22 mars 2018, 4 auteurs et illustrateurs! Davide Cali est revenu, accompagné du célèbre illustrateur Maurizio Quarello. Entourés par Mme Marais, en Arts plastiques, ils ont évoqué leur collaboration et leur passion commune pour l’illustration. Ils ont d’ailleurs offert aux 5eB et D un magnifique dessin à 4 mains !

Au même moment, au CDI, les élèves du club médias recevaient l’auteur française Isabelle Wlodarczyk et l’illustratrice hongroise Hajnalka Cserhati pour leur album Des blanches et des noires: pas de pause dans la ségrégation. Amies depuis de nombreuses années, elles avaient, jusque là eu des contacts uniquement virtuels et se rencontraient physiquement pour la première fois. Un moment émouvant, ponctué d’une lecture d’album à 2 voix, qui a été l’occasion d’évoquer leur intérêt commun pour la lutte contre le racisme, la ségrégation et l’antisémitisme.

Comme chaque année, l’aventure s’est poursuivie au Salon « Lis tes ratures », qui se déroulait cette année les 23, 24 et 25 mars 2018 à Beychac-et-Cailleau.

Rendez-vous l’année prochaine pour de nouvelles aventures littéraires !

Visite des jeunes ambassadeurs de la MEBA de Bordeaux

Cette année encore une classe de 3e va participer au Concours Citoyenneté européenne organisé par l'association France Libertés Gironde et le Conseil départemental. C'est dans ce cadre que vendredi 26 janvier 2018 la classe de 3eA a rencontré trois jeunes étudiants de la maison de l'Europe: Caterina Borsari originaire d'Italie et Alexandra Mindu, une jeune roumaine, toutes deux effectuant leur service volontaire européen. Elles étaient accompagnées de Thomas Eekhout qui était présent au titre du service civique français. Tous trois sont venus évoquer leur parcours ainsi que leur engagement auprès de la Maison de l'Europe. Cette matinée a permis aux élèves d'interviewer nos jeunes ambassadeurs dans la langue de Shakespeare avec M.Sali, leur professeur d'anglais. Ils ont ensuite pu échanger et découvrir nos étudiants en français tout en découvrant l'Europe au travers d'un quizz et d'un blind test. 

Prochaine étape du concours : la rencontre de deux auteurs, Androula Mickaël originaire de Chypre, et Sayouba Traoré, écrivain et journaliste burkinabé qui aura lieu le 23 mars 2018. 

Vers le haut

CONCOURS CITOYENNETE EUROPEENNE

Dans le cadre du concours citoyenneté européenne organisé par le Conseil Départemental de Gironde et l'association"France-Liberté-Gironde", les élèves de 3e A ont eu la chance d'échanger avec deux auteurs, Andrula Mickaël et Sayouba Traoré, le vendredi 23 mars 2018. Ces deux écrivains, originaires de pays différents, ont chacun présenté un texte aux élèves au mois de décembre 2017 pour les amener à réfléchir à la notion de citoyenneté européenne.

Mme Mickaël est originaire de Chypre, spécialiste de Picasso et maîtresse de conférence à l'université d'Amiens. M.Traoré, quant à lui, vient du Burkina Faso; il est écrivain et journaliste sur RFI. Chacun a pu partager sa riche expérience, évoquer son pays d'origine et porter un regard personnel sur l'Union européenne.

Ce projet est mené conjointement avec une classe de 3e du collège de Jean Zay à Cenon et c'est, tous réunis, que les élèves sont pu s'interroger sur les valeurs européennes, le multiculturalisme et les problèmes de discriminations.

Dernière étape du projet: que les élèves rédigent eux-mêmes un texte sur leur vision de l'Europe. Souhaitons-leur de réussir à se distinguer lors de la remise des prix du 1er juin 2018! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LIS TES RATURES

"A peine rentrés de vacances, tous les élèves de 6e ont pu, a leur tour, profiter des rencontres « Lis tes ratures ». Certaines classes, accompagnées de leurs professeurs de français Mme Hoffmann et Mme Viala, ont rencontré l’auteur italien Davide Cali pour son album Cours ! D’autres élèves, dans le cadre du cours d’Arts plastiques de Mme Marais, ont pu échanger avec Amel Khaldi-Bonnaud pour son album Boucle d’Or au musée.

Les deux albums sont très différents. Le premier évoque la vie d’un jeune homme rebelle dans l’Amérique des années 60-70. Si Davide Cali est l’auteur du texte, il a partagé son travail avec Maurizio Quarello, illustrateur, qui n’était pas présent lors de la rencontre. Néanmoins, Davide a évoqué leur collaboration et l’immense respect qu’il porte à Maurizio. Mais, avec Cours !, Davide n’en est pas à son coup d’essai ! En effet, il est auteur de très nombreux livres, traduits dans plusieurs langues !

Pour Amel Khaldi-Bonnaud, en revanche, il s’agissait de présenter aux élèves, son tout premier « bébé » : Boucle d’Or au musée. Cet album reprend le conte traditionnel Boucle d’Or, l’adapte et, surtout, l’illustre avec des reproductions d’œuvres d’art. Le travail de récolte des œuvres d’art a d’ailleurs été le plus difficile pour Amel : pas simple d’obtenir les droits des auteurs et des ayants droit ! Il a parfois fallu changer d’idée en cours de route. Mais le résultat a bluffé les élèves qui sont ressortis conquis par cette rencontre avec celle qui est aussi productrice d’émissions radiophoniques sur France Inter !


Le 22 mars, nous aurons le plaisir de recevoir à nouveau au collège Davide Cali, accompagné cette fois de l’illustrateur Maurizio Quarello. En Arts Plastiques, avec les élèves de 5e, ils pourront notamment travailler sur les planches de Maurizio, et en particulier sur la question des plans. Les élèves du Club médias, quant à eux, recevront Isabelle Wlodarczyk, auteur de l’album Des blanches et des noires : pas de pause dans la ségrégation."

LIS TES RATURES: c'est parti!

Comme chaque année, le collège participe à la manifestation intercommunale "Lis tes ratures" et a la chance de recevoir des auteurs et illustrateurs de littérature jeunesse.

Ainsi, le 18 janvier 2018, tous les élèves délégués ont pu profiter d'un échange avec l'auteur du livre Rebelles, qui êtes-vous?, Jean René.

Ce livre évoque la vie de 18 personnalités plus ou moins célèbres qui ont eu en commun de se battre, la plupart du temps de manière pacifique, pour défendre leurs idées. Nous avons ainsi découvert ou redécouvert, au fil de notre lecture, Olympe de Gouges, Rosa Luxembourg, Jean Moulin, Martin Luther King, Théodore Monod, Anna Politovskaïa, etc.
Les échanges avec l'auteur nous ont permis d'évoquer les questions de la non-violence et de la liberté et le message de Jean René est clair: "ils ont fait l'histoire en défendant leurs idées... les générations d'aujourd'hui peuvent s’emparer de ces combats... et en mener bien d'autres!".

Nous avons aussi pu échanger sur les métiers d’auteur et d’illustrateur et le travail de recherche que nécessite l'écriture d'un ouvrage.

Mais Jean René a plusieurs cordes à son arc! Il écrit bien sûr, mais il est aussi directeur de la maison d'édition "Bulles de savon". Il est également auteur-compositeur-interprète de chansons pour enfants et il a insisté sur le fait que pouvoir faire un métier que l'on aime est très important, même si ce métier ne permet pas de devenir millionnaire!

Tout le monde est reparti ravi de cette rencontre... et elle n'est que la première d'une longue série!

LIS TES RATURES, suite mais pas fin!

L’opération « Lis tes ratures » continue au collège FM de Sainte Eulalie!

 Les élèves de 3eB et 3eC ont eu la chance de rencontrer Frank Andriat, auteur du roman Un sale livre. Frank Andriat est un personnage « haut en couleur ». Professeur de français durant 40 ans, il n’a pas manqué d’anecdotes à raconter ! On comprend, au ton qu’il emploie, y compris dans son roman, qu’il connaît bien l’univers des adolescents !

 Encadrés par Mme Hérault et Mme Reynaud, les élèves avaient préparé non pas des questions, mais des mots clés, regroupant les émotions que leur avait inspiré le Sale livre. L’auteur s’est saisi de ces mots pour aborder des thèmes tels que la liberté, la fraternité, l’exil et l’émigration. Il a également évoqué quelques uns de ces autres livres… dont certains titres seront bientôt disponibles au CDI !

 Prochaines rencontres avec des auteurs le 26 février 2018, pour tous les élèves de 6!

LA MEDIATHEQUE DE SAINTE EULALIE

AVA



Quelques enseignants ont eu le plaisir de découvrir le jeudi 22 juin 2017, au cinéma l'Utopia à Bordeaux, le film AVA de Léa Mysius. Dans ce premier long métrage apparaissent deux de nos anciens élèves : Juan Cano (Jean) sublimé par la caméra et Tamara Cano (Itamar) radieuse. Ce film, primé à la semaine des critiques à Cannes est une belle réussite comme en témoigne l'article élogieux de Télérama . Nous espérons que vous aurez autant de plaisir que nous à le découvrir et nous félicitons nos anciens élèves. 

 Article de Télérama : www.telerama.fr/cinema/films/ava,518824,critique.php 

ou bien sur le site de Télérama dans la rubrique "cinéma".

 

 

REMISE DES PRIX DU CONCOURS CITOYENNETÉ EUROPEENNE

Le vendredi 2 juin 2017, la classe de 3eB a assisté à la cérémonie de remise des prix du concours "Citoyenneté européenne" à l'université Bordeaux Montaigne. Ce concours organisé en partenariat avec l'association France Libertés Gironde, le rectorat de Bordeaux, la MEBA et l'Alliance française a réuni plus de 500 collégiens issus de 15 établissements différents. Les textes de lauréats ont été lus et les prix ont été remis par Gila Lustiger et Khadi Hane, les deux auteures avec lesquels nous avons eu la chance d'échanger cette année. Pas de prix pour nous malheureusement, mais nous comptons bien participer à nouveau l'année prochaine. 

A LA RENCONTRE DE L'EUROPE

Le grand jeu sur l'Europe apporté par les jeunes ambassadeurs européens.
Gila Lustiger et Khadi Hane, à Jean Zay, devant les deux classes réunies.

Concours citoyenneté européenne

A l'occasion du concours citoyenneté européenne proposé par le Conseil départemental de la Gironde, la classe de 3eB du collège François Mauriac de Sainte-Eulalie a collaboré pendant la période 2016-2017 avec le collège Jean Zay de Cenon pour participer à ce concours. 

 La venue de trois jeunes européens

Le 11 février 2017, trois étudiants sont venus au collège pour discuter de leurs points de vue sur l'Europe. Parmi ces étudiants, se trouve Marie, jeune fille française accompagnée d'Andres, jeune homme d'origine espagnole et d'Hedi, une jeune estonienne. Tous trois font soit leur service civique soit français soit européen. Marie faisait la traduction et les 3eB utilisaient le vocabulaire anglais travaillé avec leur professeur d'anglais. Enfin ils ont fait un grand jeu sur l'Europe. 

 

Rencontre avec les auteures

Le 24 mars a eu lieu la rencontre avec deux écrivaines, Khadi Hane originaire du Sénégal et Gila Lustiger originaire d'Allemagne, vivant toutes deux en France. Elles ont parlé de leur identité par rapport à l'Europe, de leur pays d'origine et de leur vécu. A l'issue de cette rencontre les 3e ont écrit un texte sur leur conception de l'Europe. 

Classe de 4eC

SAINTE-EULALIE, PETITE VILLE, GRAND ECRIVAIN

Un écrivain à Sainte-Eulalie

Bernard Friot, anciennement professeur en lycée et collège, est actuellement un écrivain français connu. Il a rendu visite, dans le cadre du festival "Lis tes ratures", à toutes les classes de 6e du collège François Mauriac pour présenter son recueil de poésie nommé J'aimerai te dire. Ce livre est un recueil de poésie qui parle des émotions. Nous avons quelques extraits du livre : "Crier ! Hurler ! Casser !"

 

Jeux de mots

Bernard Friot a animé un atelier de lecture de poésie en rapport avec les émotions. Certains ateliers consistaient à faire chanter les prénoms des élèves. Un autre se déroulait comme ceci :

- L'auteur a lu une poésie ;

- Chaque élève devait dire un mot de cette poésie.

- Tous les mots mis bout à bout formaient un poème.

 

Les avis

Certains élèves s'expriment : "Le moment que j'ai préféré, c'est lorsque l'on devait retenir les mots d'une poésie pour en créer une nouvelle", déclare Bruno, élève de 6eB."Yanis et moi-même irons volontiers le voir au festival "Lis tes ratures en avril". 

 

Classe de 4eC.

Découverte de Bordeaux et le commerce transatlantique.

Découverte de la traversée transatlantique.
Maquette d'une plantation.

Le jeudi 3 novembre 2016, les élèves de la classe de 4eC, dans le cadre de leur EPI "Voie(x) de femmes sur l'esclavage" ont passé la journée à Bordeaux. Le matin, à travers la visite du Musée d'Aquitaine et de sa salle consacrée au XVIIIe siècle, ils ont pu découvrir comment la ville s'est développée autour de son fleuve et quel a été l'impact du commerce transatlantique. En effet, riche de son terroir et de sa position maritime et fluviale stratégique, Bordeaux s'est enrichie grâce au commerce en droiture et au commerce triangulaire au point de devenir le deuxième port négrier de France. De nombreux bâtiments tels que le Grand-Théâtre témoignent d'ailleurs de l'essor de la ville. 

Après une pause ensoleillée dans les jardins de l'hôtel de ville, une petite déambulation a été organisée par M.Karfa Diallo, président de l'association Mémoires et Partage, menant les élèves du fort du Hâ à la place des Quinconces en passant par le Grand-Théâtre, de façon à retracer le parcours des esclaves de leur capture en Afrique à leur éventuel affranchissement après des années de servitude dans les plantations ou auprès de leur maître. Cette visite commentée a permis aux élèves de découvrir Bordeaux sous un nouveau jour: une ville prospère pleine de contradictions, à la fois empreinte des idées des Lumières et s'enrichissant grâce au commerce des esclaves. 

BORDEAUX ET L'ESCLAVAGE : SORTIE DU 3 NOVEMBRE DES 4e C

Dans le cadre du projet mené avec la classe de 4eC "Voie(x) de femmes sur l'esclavage", les élèves de 4eC seront en sortie le jeudi 3 novembre 2016 toute la journée. Il seront accompagnés de Mme Reynaud et Mme Caner. 

Le départ du collège est prévu vers 9h en bus puis en tram pour gagner le Musée d'Aquitaine où une visite guidée est organisée dans la salle XVIIIe siècle afin de découvrir l'impact du commerce triangulaire sur la ville de Bordeaux. 

Nous pique-niquerons ensuite en ville (lieu à déterminer en fonction du temps) avant de retrouver un guide qui nous fera déambuler dans Bordeaux afin de découvrir des lieux de mémoire importants liés à la traite négrière. L'accent sera plus particulièrement mis sur le statut et le rôle des femmes esclaves.

Le retour est prévu vers 16h. 

N'oubliez pas de prévoir le pique-nique pour le repas du midi ainsi que des vêtements et chaussures adaptés au temps et à la marche. 

LES ELEVES VISITENT LE SIEGE DU JOURNAL "SUD OUEST" A BORDEAUX

"Mardi 27 septembre 2016, les élèves de la classe de 4eA, accompagnés par Mme Di Ruocco, professeur d'histoire-éducation morale et civique, et Mme Reynaud, professeur documentaliste, ont pu profiter d’une visite du siège du journal Sud Ouest, sur les quais de Bordeaux.
Après avoir découvert l’organisation des locaux, ils ont eu un long entretien avec Monsieur Thierry Magnol, médiateur du journal et lui-même journaliste depuis plus de 30 ans. Cette rencontre fut l’occasion d’échanger sur la répartition du travail au sein d’une rédaction, sur les droits et devoirs de journalistes et sur les difficultés auxquelles la presse est confrontée avec l’apparition de nouveaux médias.
Pour poursuivre ce travail, les élèves de la classe auront à rédiger un article de presse sur le thème de « Bordeaux, 18ème siècle ». Ils pourront s’appuyer sur les nombreuses photos prises lors de la sortie et sur l’enregistrement sonore réalisé par l’un d’entre eux.

Une belle journée, enrichissante pour tous !"

CONCERT DE LA CHORALE DU COLLEGE

LES ELEVES GERMANISTES PARLENT DE L'ECHANGE AVEC LES ELEVES DE BREME

 

 

Échanges d’us et coutumes

Après un petit-déjeuner offert par le collège, départ des élèves et leurs enseignants, hier, pour une visite de Bordeaux.

Douze jeunes Brémois, arrivés lundi dans l'après-midi accompagnés par leurs professeurs de français, ont été reçus par les élèves germaniques et leurs...

Douze jeunes Brémois, arrivés lundi dans l'après-midi accompagnés par leurs professeurs de français, ont été reçus par les élèves germaniques et leurs familles. Elles leur ont ouvert leur maison à Sainte-Eulalie, Yvrac ou Montussan. L'objectif poursuivi est évidemment linguistique mais aussi culturel, d'où le choix du mode d'hébergement en famille d'accueil.

L'équipe française enseignante Frédérique Matboo, professeur d'Allemand, et Matthew Rosedale, professeur d'Anglais, a concocté un planning bien rempli. Hier, après un petit-déjeuner pris au collège, les jeunes sont allés à Bordeaux pour une balade et un rallye.

Citoyenneté européenne

Aujourd'hui, ils prennent la direction du bassin d'Arcachon : visite du musée de l'huître et montée de la dune du Pilat. Jeudi, outre un cours au collège François-Mauriac avec leurs correspondants, ils seront reçus à la mairie de Sainte-Eulalie. Vendredi, ils découvriront les grottes de Matata (Charente-Maritime). Puis, ils vivront un week-end en famille.

« Pour les jeunes Français et allemands, il s'agit de s'immerger dans le quotidien de leurs pairs dans le pays d'accueil, d'appréhender une autre organisation scolaire, un autre mode de vie, découvrir le patrimoine. L'objectif est de tisser des liens en faveur du rapprochement culturel afin de favoriser l'acquisition d'une citoyenneté européenne », souligne Marie-France Latour, principale adjointe du collège.

Lundi, 14 jeunes français accompagneront leurs amis allemands pour s'immerger à leur tour dans des familles brémoises. Ils seront accompagnés de leurs professeurs.

Le programme dans le nord ouest de l'Allemagne est également bien fourni : visite d'un sous-marin dans le Bunker Valentin, visite du port de Vegesack, des villes de Brême et Hambourg.

Josiane Dubarry

PUBLIE DANS SUD OUEST 27 AVRIL 2016

LIS TES RATURES!

Dans le cadre du festival littéraire intercommunal « Lis tes ratures », de nombreux élèves du collège bénéficieront d'une rencontre avec un auteur de littérature jeunesse. Les rencontres se dérouleront au CDI.

Ainsi,

  • les élèves de 6eA rencontreront Claire Cantais pour son album Les bruits chez qui j'habite le lundi 25 janvier, de 13h30 à 14h30 avec Mme Viala,

  • les élèves de 3eB rencontreront Dorothée Piatek pour son roman Le silence des oiseaux le jeudi 4 février de 11h à 12h30 avec Mme Hérault

  • les élèves de 6eC rencontreront Marion Achard pour son roman Des petits trous au bout des doigts le lundi 29 février de 10h à 12h avec Mme Hoffmann

  • les élèves de 6eB rencontreront également Marion Achard le mardi 1er mars de 13h30 à 14h30 avec Mme Hoffmann

  • enfin, les élèves du dispositif ULIS rencontreront Marion Achard le jeudi 3 mars de 10h à 12h avec Mme Fondriest

Au préalable, chaque classe a travaillé sur l’œuvre de son choix. Les classes de 6eB et C ont ainsi proposé une page illustrée contenant des dessins, collages et textes sur le modèle du travail de Claire Cantais et son illustratrice Séverine Vidal.

Ces rencontres seront l'occasion d'aborder le travail d'écriture, le choix des thèmes et le travail de documentation lié à l'écriture, ainsi que les joies et difficultés du métier d'écrivain.

Un échange riche en perspective !


"La Belle au Bois dormant" au Grand Théâtre (6eA)

   Les 6e A au Grand Théâtre 

 

    Le lundi 15 décembre aura un avant goût de fête pour les élèves de 6eA. L'espace d'une soirée ils plongeront dans l'univers féérique de Tchaïkovski et Petipa en assistant au ballet La Belle au Bois dormant au Grand Théâtre de Bordeaux. Ils redécouvriront ainsi le monde merveilleux de Perrault et de ses contes. Cette sortie fera suite au travail mené en français par Mme Viala ainsi qu'au cycle de danse de Mme Bouléry en EPS.

    Une autorisation de sortie a été remise à tous les élèves de 6eA qu'il faudra rapporter dans les plus brefs délais. 

    Nous rappelons que le départ se fera en bus du collège le lundi 15 décembre à 19h. Les élèves dervont donc être présents un peu avant, aux alentours de 18h45. Le retour est prévu vers 23h30 au collège. Les frais de bus et de billetterie sont pris en charge par le collège. 

    Toutes les informations concernant le spectacle sont disponibles sur le site du Grand Théâtre de Bordeaux. 

    Nous comptons sur la participation de tous à cette belle soirée. 

 

 

 

Vers le haut

Projet agenda 21 "le bien être pour tous au collège"

Dans le cadre du développement durable, une COP 21 junior a été organisée, à Bordeaux, le vendredi 9 octobre 2015.

Les élèves de la classe de 5èmeD, porteurs du projet "Agenda 21, le bien-être pour tous au collège", y ont participé.

Accueillis par M. Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, ils ont assisté à une conférence-débat dans l'hémicycle du Conseil départemental. Ils ont pu poser les questions, préparées en classe, sur les effets du changement climatique sur l'agriculture, l'alimentation et la santé.

Dans l'après-midi, ils ont participé,en demi-groupe, à des ateliers organisés par les associations Couleurs du monde, Sew&Laine et Surf Rider. Dans le cadre de cette journée riche en découvertes, ils ont ainsi pu apercevoir les enjeux du développement durable et réfléchir aux impacts du climat sur nos sociétés. Ils ont aussi pu proposer des solutions et participer au recyclage par la création d'un objet. 

Cette réflexion et cette expérience ont, par la suite, été prolongées par l'intervention du CREPAQ le 3 novembre.  Son animatrice Emeline Lorthioy leur a fait découvrir l'animation" Planète précieuse", outils pédagogique qui aborde de manière ludique les différentes problèmatiques du développement durable.

Participation à la conférence-débat
Activité avec Sew&Laine

Vers le haut

AGENDA 21 : questionnaires sur le bien-être au collège F. Mauriac

Les élèves de 5ème D, porteurs du projet Agenda 21, sont fiers de vous présenter leurs trois questionnaires pour améliorer le bien-être au collège François Mauriac de Sainte-Eulalie.

Ces questionnaires ont été réalisés en partenariat avec le CREPAQ, association qui a pour objet de "promouvoir et de contribuer à la transition écologique dans la nouvelle région Aquitaine/ Limousin/Poitou-Charentes".

Nous vous remercions de bien vouloir cliquer sur le lien correspondant et de répondre aux questions en tout anonymat. (à défaut, merci de copier puis de coller le lien dans votre navigateur).

Questionnaire élèves

  https://docs.google.com/forms/d/12HELCy1VLhRoHqYCI65DspCpNaKHFChbEJSKIW8IhY8/viewform

Questionnaire parents

  https://docs.google.com/forms/d/18Hm714E12Z009q8NevPVXHDBAsDrJgh8TJjRfdV1tdk/viewform

Questionnaire adultes du collège

 https://docs.google.com/forms/d/1by1zMPu8prI3okuQcDc7E6CeM4skHrnjwILzA6EHGn4/viewform

Vous pouvez participer à ces questionnaires en y répondant entre les MARDI 3 ET 10 MAI 2016.

Les réponses collectées puis étudiées permettront aux élèves de 5ème D de faire des propositions pour améliorer la vie au collège  et de les soumettre au vote du conseil d'administration du mois de juin 2016.

Ils vous remercient de votre participation et de votre implication dans ce projet qui leur tient à coeur.

 

Soirée cinéma

Une projection du film Chocolat est organisée le samedi 5 mars au cinéma Favols de Carbon Blanc à 20h30.

Elle est destinée aux élèves et aux parents des classes qui ont travaillé sur la mémoire du clown Chocolat. Le tarif est de 4 euros par personne. Le transport ne peut pas être assuré par le collège. Les enfants effectuent cette sortie sous l'entière responsabilité des parents. Les inscriptions se font auprès de Mme Di Ruocco, professeur d'histoire-géographie éducation morale et civique.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=217656.html

Des élèves sensibles au destin du clown Chocolat

En novembre dernier, une exposition prêtée par l'association des Amis du clown Chocolat a permis à sept classes de 5ème et 4ème de découvrir le destin extraordinaire de Rafael Padilla. Né esclave à Cuba puis orphelin, il devint un des plus grands artistes de Paris à la Belle époque (fin du XIXème siècle). Très touchés par son parcours, les élèves de 5èmeC ont décidé de s'engager dans un travail de diffusion de son héritage : introduction de spectacles de clowns dans les hôpitaux pour enfants, développant ainsi la thérapie par le rire. Pour cela, les élèves rédigent actuellement des articles pour les encyclopédies en ligne.

http://www.sudouest.fr/2015/12/02/chocolat-ou-la-vie-pas-toujours-drole-du-clown-2203981-3095.php

 

Pour ceux qui souhaiteraient poursuivre leur voyage aux côtés de Rafael, l'actualité est riche :

- sortie en salles du film "Chocolat",

- inauguration samedi 6 février 2016 à 11h d'une plaque commémorative au cimetière protestant de Bordeaux (dans lequel il a été inhumé en pleine terre selon le registre du cimetière),

- quinzaine du clown Chocolat du 2 au 13 février à l'espace St-Rémi (Bordeaux) avec expositions, rencontres, débats, musique... http://assopourquoipas33.over-blog.com/